Oops : dans le métro, il insulte son futur recruteur

Vous avez souvent entendu dire que « le monde est petit ».
Il vous est sans doute déjà arrivé de croiser certaines de vos connaissances en plein milieu de nulle part, où encore à des kilomètres alors que vous êtes en vacances.

Bien que la capitale anglaise soit spacieuse, il est inévitable de croiser certaines de vos connaissances, passées ou à venir.

Un homme monte dans le métro, particulièrement énervé. Il prend les transports pour se rendre à un entretien d’embauche dans lequel il a placé beaucoup d’espoirs.

Est-ce la perspective de passer un entretien d’embauche qui l’a rendu nerveux ?

Le passager indélicat ne reconnaît pas son interlocuteur

C’est la victime des insultes, Matt Buckland, chargé du recrutement pour le fonds d’investissement Forward Partners, qui a rapporté la scène aux médias britanniques. Il s’apprêtait à sortir de sa rame quand un homme l’a poussé. Gardant son calme, il s’est retourné et lui a dit que lui aussi allait sortir. « Go f*** yourself” (« Va te faire f*** »), s’est-il alors entendu répondre. Scène de violence ordinaire dans les transports surchargés…

L’histoire aurait pu s’arrêter là. Quelques heures plus tard, en fin d’après-midi, Matt Buckland découvre avec stupeur que le candidat qu’il va auditionner pour un poste de développeur Web n’est autre que son passager indélicat du matin. Qui lui, ne reconnaît pas son interlocuteur. Le DRH a rapporté cette situation cocasse sur son compte Twitter :

 

Afin que le candidat se rende compte de qui il avait en face de lui, Matt Buckland explique lui avoir posé des questions sur la manière dont s’était passée sa journée, et plus particulièrement son trajet du matin. Tous deux, a-t-il assuré, en ont finalement ri. Mais le passager excité n’a pas eu le poste. Matt Buckland assure que cela n’a rien à voir avec leur altercation.

De quoi lui apprendre à garder son calme dans les transports.

Qu'en pensez-vous ?