Le cannabis aurait fortement contribué à la construction de la civilisation occidentale

Le cannabis aurait fortement contribué à la construction de la civilisation occidentale

Selon une nouvelle étude archéologique et paléoenvironnementale sur le cannabis, les pères fondateurs préhistoriques de l’Europe l’auraient cultivée et commercialisée, et cette initiative serait au centre de la construction de la civilisation occidentale.

Il a été souvent dit que les Occidentaux ont été supérieurs aux autres peuples durant l’histoire, d’un point de vue technologique, mais également moral. Une étude vient démonter cet acquis, puisque le trafic de drogue aurait été prépondérant à la construction de leur civilisation. Celle-ci a été publiée dans la revue Vegetation History and Archaeobotany le 27 juin 2016.

L’étude en question s’est intéressée aux origines du cannabis, et tend à prouver que cette plante a été cultivée dans deux endroits indépendants, situés en Asie et en Europe. Les cavaliers Yamma ayant vécu en 5000 avant J.C, l’une des trois tribus d’importance à avoir fondé la civilisation européenne, a diffusé le cannabis vers l’est et s’en est servi comme monnaie d’échange.

L’équipe de chercheurs de l’Université de Berlin (Allemagne) menée par Tengwen Long et Pavel Tarasov ont analysé des données archéologiques et paléoenvironnementales (fibres, pollens…), ce qui leur a permis de dresser une seconde base de données destinée à identifier les tendances de la domestication du cannabis, ainsi que sa diffusion.

« Les plants de cannabis ont visiblement commencé à être disséminés largement il y a 10.000 ans, voire plus tôt »estime Tengwen Long.

Les chercheurs pensaient, avant cette étude, que le cannabis avait été domestiqué pour la première fois en Asie Centrale, il a environ 11.000 ans. Cependant, l’étude permet de nuancer cette hypothèse : l’agriculture est apparue en Asie et en Europe au même moment, tandis que les proto-européens se sont mis à consommer et domestiquer le cannabis pratiquement au même moment, en revanche d’une façon plus importante.

Les caractéristiques psychoactives du cannabis, bien connues des consommateurs aujourd’hui, n’auraient pas été la seule motivation des Européens, puisqu’ils ont été conquis par ses bienfaits alimentaires, textiles ou encore médicaux. Cependant, la culture du cannabis aurait été « une culture de rente avant l’invention de l’argent », une monnaie d’échange utilisée au sein d’un réseau commercial transcontinental reprenant en partie la future route de la soie, au niveau du Corridor du Hexi.

 

 

Sources : MotherboardSlateNew Scientist
Qu'en pensez-vous ?